Qu’est ce qu’un lieu culturel ?

 

dans un quartier politique de la ville

 

Quelques jalons inspirés par la pratique de l’association le Comité métallos dans la Maison des métallos ( Paris XIème)

 

Naissance de la Maison des Métallos

A la fin des années 90, la Maison des métallos risque de disparaître sous les bulldozers des promoteurs privés. Un collectif d’associations et d’habitants se constitue : le Comité pour une maison des savoirs et des cultures de l’est parisien dans la maison des métallos (appelé Comité métallos) pour éviter cette destruction.

Ce collectif porte une idée : que la Maison des métallos soit un lieu particulier mixant activités associatives, citoyennes et artistiques géré par un collectif regroupant des représentants des habitants, des associations, des militants syndicaux et des artistes.

De l’utopie, de la naïveté, probablement, en tous cas l’envie que l’on s’offre le « luxe de l’expérimentation ».

 

Ce collectif connaît la victoire : la Maison des métallos est achetée par la Ville de Paris au début des années 2000.

Ce collectif connaît aussi un succès partiel par le cahier des charges choisi par la ville avec quatre axes : la diffusion artistique, le numérique citoyen, les débats et la vie de quartier : un cahier des charges différent d’un traditionnel lieu de diffusion artistique.

En revanche, la mise en oeuvre du cahier des charges dans le concret donne une prééminence à la dimension de diffusion de spectacles au détriment notamment de la vie de quartier. Et surtout l’idée d’un fonctionnement collégial n’a pas été retenue, c’est un directeur qui gère l’équipement.

 

Il y a donc aux métallos une mise en tension entre un fonctionnement « traditionnel » d’un directeur mettant en place sa « programmation artistique » et l’utopie d’un lieu d’expérimentation. Du fait de cette utopie initiale réactivée régulièrement par la ténacité du Comité métallos et sa présence au conseil d’administration, il se vit dans cet équipement culturel parisien des éléments particuliers, qui même minoritaires permettent peut être de préciser des questions voire d’apporter des réponses à la question : qu’est ce qu’un lieu culturel ?

 

La Maison des métallos a une activité diversifiée

Au début des années 2000, la Maison des métallos que l’on appelle « les métallos » fut largement ouverts aux initiatives des associations locales.

Aujourd’hui si la majeure partie des espaces et des moyens des métallos sont utilisés à la diffusion artistique, pour préserver l’image de la Maison des métallos, maison populaire et ouverte, d’autres types d’activités y trouvent leur place : la journée de soutien à RESF, le Ciné club ATTAC, des réunions du Conseil de quartier, des fêtes pour les familles, des débats citoyens avec Média Part, les débats Bataille de l’imaginaire, la journée des solidarités, la journée Lire en délire, des projections pour des femmes en alphabétisation ….

Jalon 1 : un lieu culturel peut couvrir un champ plus vaste que l’artistique Inter actions avec la diversité d’un quartier

 

Depuis 13 ans, le Comité métallos réalise des actions sur la place devant la Maison des métallos (fêtes, troc de livres, journées du patrimoine, lectures de textes, expositions, interventions de comédiens, de conteurs…) L’objectif est de faire vivre l’espace intermédiaire entre la rue et le lieu culturel : prendre les gens par la main pour entrer dans la maison, franchir la grille, traverser la longue cour, entrer dans le hall, monter les escaliers…

L’ensemble des actions du Comité métallos se construit en partenariat avec des associations ( centres sociaux, théâtres, maison des associations, MJC, associations, squats, écoles…) , des commerçants (café, libraire, boutique de commerce équitable…). Pour le Comité métallos, la culture peut se développer là ou on ne l’attend pas. C’est aux professionnels de la culture de se déplacer et pas seulement aux publics d’aller dans les lieux culturels. Cette démarche est loin d’être mise en pratique par l’équipement culturel institutionnel.

Depuis quelques mois, le Comité a obtenu l’installation de tables et de chaises dans la cour, les jours de beau temps : un sas avant de pousser la grande porte vitrée… C’est un élément positif. Les idées ne manquent pas pour développer l’ancrage des métallos dans le quartier, même si l’équipe de direction préfère penser et organiser seule : « Nous n’avons pas besoin d’être accompagné » a répondu la directrice adjointe lors de réunions organisées ponctuellement.

Jalon 2 : un lieu culturel peut être partie prenante du quartier dans lequel il est situé.

 

Qui est à l’initiative de la programmation artistique ?

La programmation artistique de la Maison des métallos est de la responsabilité du directeur. Tous les choix artistiques sont à son image. C’est un enjeu primordial pour l’image médiatique du lieu culturel parisien. L’équipe à la direction doit faire ses preuves en accueillant dans les murs des créateurs nationaux, et internationaux. L’équipement culturel doit rayonner (Anne Hidalgo, élue PS).

Dans les quartiers de l’est parisien les artistes sont nombreux. Les demandes de la part de plasticiens, de comédiens… d’investir la Maison des métallos sont très grandes. Les Métallos sont donc au coeur d’une tension où la séparation entre acteur/ spectateur n’est pas aussi claire et stable que dans d’autres territoires et d’autres époques.

Jalon 3 : la programmation artistique peut trouver son origine au delà de l’apanage exclusif de la direction

 

Qui est à l’initiative de la programmation citoyenne ?

En réponse au cahier des charges, la Maison des métallos est « réquisitionnée » pour accueillir toute une série de rencontres citoyennes variées et porteuses de sens :

  • La journée Lire en délire à l’initiative de l’équipe de développement local
  • La journée des solidarités à l’initiative d’un élu de l’arrondissement
  • Culture et développement durable à l’initiative d’Arcadi
  • Médias citoyens et pratiques militantes à l’initiative de la Région Ile de France
  • La plénière du conseil de quartier à la demande du maire

 

D’autres initiatives citoyennes sont programmées aussi par l’équipe de la Maison des métallos : les
lundis de Média Part, les batailles de l’imaginaire

Et quelques unes sont amenées par des associations citoyennes, mais plutôt de dimension nationale :
RESF, Attac … qui entretiennent l’image d’une maison populaire et ouverte

Jalon 4 : les propositions des citoyennes et citoyens de proximité sont nombreuses mais sont rarement retenues par l’équipe

 

La direction genrée de la Maison des métallos

Les femmes ont t-elles une place particulière à prendre dans l’action culturelle ?

Conformément aux statistiques, la Maison des métallos est dirigée depuis 2005 par des hommes, qui sont les directeurs artistiques. Le poste de responsable adjointe est confié à des femmes qui s’occupent du fonctionnement du lieu (gestion, personnel…). L’équipe est essentiellement féminine, à l’exception de l’équipe technique qui est majoritairement masculine.

Depuis 8 ans, le Comité métallos réalise le « Parcours filles femmes » à l’occasion de la journée internationale des femmes pour donner à voir la place particulière des femmes, et notamment la place des créatrices du quartier.

Jalon 5 : la place des femmes dans la création peut être autre que ce qu’elle est aujourd’hui.

 

Les citoyens peuvent t-ils avoir un avis sur le fonctionnement d’un lieu culturel ?

Lors du changement de directeur, le Comité métallos a proposé par l’intermédiaire d’une annonce dans La lettre du spectacle aux postulants de venir présenter leur projet. 19 candidats sont venus rencontrer le Comité métallos pour échanger sur leurs propositions.

Cette initiative fut désapprouvée par les élu/es PS et l’association fut mise en garde par Christophe Girard, Conseiller de Paris à la Culture

Jalon 6: quelle interaction imaginer entre citoyens et équipement culturel ?

 

L’utopie « naïve » de 2001 d’un lieu expérimental mixant activités associatives, citoyennes et artistiques géré par un collectif regroupant des représentants des habitants, des associations, des militants syndicaux et des artistes ne détermine pas aujourd’hui le fonctionnement des métallos.

Néanmoins, cette utopie permet de maintenir vivantes quelques questions-jalons transposables à d’autres équipements.

Par ce texte, première esquisse d’un texte plus élaboré, je propose ces éléments au débat.

 

Joelle Barbieux Morel, présidente du Comité métallos

Pauline Bureau, membre du bureau

www.lesmetallos.org

Remonter